Livraison rapide offerte dans Paris et Mondial Relay dès 79€ d'achat.
Logo Au Clown de Paris

Au clown de Paris
Paris 9ème 01 53 16 17 05
Paris 11ème 01 40 09 74 86
Paris 8ème 01 45 63 01 25
Click&Collect et Call&Collect

Des petits mots d'amour pour la Saint Valentin

Des petits mots d’amour pour la Saint Valentin

Quoi de plus romantique que quelques mots d’amour écrits de notre plus belle plume pour accompagner notre petit cadeau de Saint Valentin. Ainsi, votre petit message d’amour pourra, par exemple, être accroché à la ficelle d’un joli ballon cœur rouge gonflé à l’hélium : effet romantique garanti !

Les mots sont magiques et touchent notre âme. Ils restent donc à jamais gravés dans notre esprit. Quant aux petits mots doux écrits sur du joli papier, ils émeuvent nos cœurs amoureux et peuvent être lus et relus à jamais …

Ainsi, les petits messages agrémentent parfaitement les petits cadeaux. Ils apportent, en effet, une touche plus personnel. De plus, écrire, c’est aussi révéler une partie de notre âme et se mettre à nu pour déclarer sa flamme.

Voici 30 belles citations d’auteurs et écrivains célèbres à travers les siècles pour vous inspirer et accompagner vos petits cadeaux.

Envie d’offir un ballon coeur rouge ? Découvrez nos ballons Saint Valentin !

Mots d’amour Saint Valentin 16ème et 17ème siècle :

« Mon cœur a-t-il aimé jusqu’ici ? Non ; jurez-le, à mes yeux ! Car jusqu’à ce soir, je n’avais pas vu la vraie beauté ! » William Shakespeare, Roméo & Juliette, 1597

« Doutez que les étoiles ne soient de flammes, Doutez que le soleil n’accomplisse pas son tour, Doutez que la vérité soit menteuse infâme. Mais ne doutez jamais de mon amour. » William Shakespeare, Hamlet – acte II, scène II, 1599-1602

18ème siècle :

« Tu es l’idole de mon cœur, il n’y a que toi au monde que je puisse aimer comme je t’aime. » Abbé Antoine Prévost, Manon Lescaut, 1731

« Tu es le soleil de mes jours, tu les éclaires, tu les prolonges, ils sont à toi. » Françoise de Graffigny, Les lettres d’une Péruvienne, 1747

« Ton sourire enfantin, ta voix qui me touche, et ce je ne sais quoi dont le charme secret, invite mes baisers à voler sur ta bouche, tu les tiens de l’Amour, c’est un don qu’il t’a fait. » Joseph-François-Édouard de Corsembleu, À Chloé, 1752

« Je brûle d’amour pour toi. » Carlo Goldoni, Térence, 1754

« Mon amour, épouse adorable, mon univers, toi le charme de ma vie, la consolation de mes maux, la douceur de mes nuits, la plus aimable et la plus aimée des femmes ; je presse ton cœur contre le mien, et mes lèvres ardentes cueillent sur tes lèvres humides le bonheur et la volupté. » Mirabeau, Lettres à Sophie Ruffei, 1777-1780

« Un baiser de toi ne sera jamais trop court, pourvu qu’il dure autant que notre vie. » Mirabeau, Lettre à Sophie Ruffei, le 1er mars 1778

« Ton cœur m’est tout : mon bien, ma loi ; te plaire est toute mon envie. Enfin, en toi, par toi, pour toi, je respire et tiens à la vie. » Fabre d’Églantine, Je t’aime tant, 1780

« Sans rien oser, sans rien prétendre, près de vous je me trouve heureux ; un mot, un regard un peu tendre, un sourire comble mes vœux. » Charles-Albert Demoustier, Les lettres à Émilie (1786-1798)

« Mon bonheur est que tu sois heureuse, ma joie que tu sois joyeuse. » Napoléon Bonaparte, Les lettres d’amour à Joséphine, le 29 avril 1796

Mots d’amour Saint Valentin, première partie du 19ème siècle :

« Mon cœur est trop plein de toi pour être jamais à un autre ; je t’aime et je t’aimerai jusqu’au dernier jour de ma vie. » Stendhal, Les lettres d’amour, 1806

« Te voir, t’entendre, rester auprès de toi ; détester les nuits où tu n’es pas dans mes bras ; vivre avec toi, avec toi sourire ; baiser ta joue, tes yeux, tes lèvres, voilà mon doux espoir, voilà toute mon espérance. » Lord Byron, La fiancée d’Abydos, 1813

« Ma vie à ta vie enchaînée, qui s’écoule comme un seul jour, est une coupe toujours pleine, où mes lèvres à longue haleine puisent l’amour. » Alphonse de Lamartine, Chant d’amour, Méditation LIV, 1822

« Si j’avais cédé à la fièvre qui me brûlait, c’est un baiser d’amour que je t’aurais donné. » Alphonse Karr, Sous les tilleuls, 1832

« Laisse-moi, mon tendre amour, te chérir ; m’enivrer de tes regards charmants. » Hélène van den Bergh, Mon tendre amour, Poésie d’amour, 1833

« Tu es l’ange, tu es la femme, tu es la vie, tu es l’âme dont j’ai toujours rêvé. Mon cœur est à toi, mon cœur est avec toi. » Victor Hugo, Lettre d’amour à Juliette Drouet, 1833-1883

« Un jour passé près de toi, un seul jour pendant lequel je t’aurai regardé, m’aura valu toute une vie. » Honoré de Balzac, La fille aux yeux d’or, 1834

Deuxième partie du 19ème siècle :

« Je pense à toi, toujours. Je t’aime toi qui m’aimes tant. J’ai toujours le son de ta voix dans l’oreille et, sur mes lèvres, souvent, l’impression de tes douces lèvres. » Gustave Flaubert, Les lettres à Louise Colet, 25 janvier 1852

« Je t’aime sans passé, je t’aime sans avenir, mais je t’aime comme je respire. » Xavier de Montépin, Perdita, 1859

« Ma chérie, toute beauté pâlit auprès de la tienne, et tes yeux sont les plus beaux qui se puissent voir au monde. Je t’aime. » Victor Cherbuliez, Le roman d’une honnête femme, 1865

« Tu es la joie de mon âme, mon bonheur serait de t’avoir pour femme. » Thomas Hardy, Le retour au pays natal, 1878

« Car, vois-tu chaque jour je t’aime davantage : aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain. » Rosemonde Gérard, L’éternelle chanson, 1889

20ème siècle :

« J’aime toute chose en toi, et je t’aime en toute chose. » Gustave Thibon, L’échelle de Jacob, 1942

« Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire – J’ai vu tous les soleils y venir se mirer – S’y jeter à mourir tous les désespérés – Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire. » Louis Aragon, Les Yeux d’Elsa, 1942

« Si tu m’apprivoises, tu seras pour moi unique au monde, je serai pour toi unique au monde. » Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince, 1943

« Blotti entre tes bras ma chérie je me sens comme dans un petit nid, dans un nid d’amour où l’on sait toujours s’aimer sans retour ; blotti entre tes bras ma chérie je veux rester toute ma vie. » Paul Brunelle, Blotti entre tes bras, 1949

« C’est à partir de toi que j’ai dit oui au monde. » Paul Eluard, Le phénix, 1951

« Tes yeux sont des poèmes qui se lisent en silence, tes yeux sont ma chance quand ils disent je t’aime. » Salvatore Adamo, Tes yeux, 1979

« Je t’aime à la folie, je n’ai envie que de toi, je ne pense qu’à toi, je t’appartiens corps et âme. » Frédéric Beigbeder, L’amour dure trois ans, 1997

Laisser un commentaire